Navigation Menu+

Skytran révolutionne la façon de se déplacer en ville

Skytran révolutionne la façon de se déplacer en ville

L’évolution technologique a donné naissance à des techniques de traitement rapide de donnée automatique que sont l’informatique et l’électronique. Ces techniquessont utilisées dans les systèmes de fonctionnement des ordinateurs, des machines ou encore des robots et ont égalementpermis l’existence des moyens de transports rapides tels que les voitures, les trains, les avions…

skytran.jpg

Cherchant à faire évoluer le domaine du transport, des spécialistes ont créés des engins à sustentation magnétique. Cette caractéristique permet aux engins de se déplacer encore plus vite. Il n’y a pas si longtemps, cette technique a été appliquée aux trains, mais à présent les spécialistes veulent mettre en place une autre technologie de sustentation magnétique appelé Skytran.

Le projet Skytran : le nouveau modèle de transport urbain

Leskytranfait partit des moyens de transport les plus rapides. Ce systèmea pour objectif de libérer les automobilistes du trafic désespérant de leurs trajets quotidien. C’est la toute dernière création de la Nasa, et elle intéresse de nombreux dirigeant.


Le premier état à avoir essayé le skytranfut l’Egypte, mais d’autres pays prévoient également de le mettre en place d’ici quelque temps. Par exemple la France souhaite développer ce moyen de transport dans les aéroports de Paris afin de faciliter le déplacement des voyageurs.

Techniquement, comment ça marche ?

Leskytranest un moyen de transport similaire aux taxis sauf que celui-ci se déplace plus vite du fait qu’il ne se déplace pas au sol mais est plutôt suspendu à des rails aimantés. La vitesse de déplacement peut aller jusqu’à environ250km par heure et peut au maximum transporter quatre personnes.
Un des avantages des déplacements en skytran, c’est qu’une fois effectuéla réservation, une cabine qui ne nécessite pas de chauffeur est réservée dans une station existante. C’est peut-être la fin des bousculades aux heures de pointe dans le métro et des embouteillages dans les grandes agglomérations.